fond

fond

mercredi 1 avril 2015

Communiqué de Marie Pierre Monestes Marie-Christine Cluchier et Patrice Moussaron Christian Dumon


Nous tenons à remercier les 2481 électeurs qui nous ont fait confiance, le 29 mars, ainsi que toutes les personnes qui nous ont ouvert leurs portes durant notre campagne et avec qui nous avons pu dialoguer et échanger nos points de vue, si différents parfois.

Nous avons soutenu l'excellent bilan de l'équipe de Pierre Camani, qui œuvre depuis sept ans, pour l'emploi, la solidarité, l’amélioration des infrastructures et une gouvernance axée vers l'ouverture d'esprit, l'échange et le souci de ne pas gaspiller l’argent public.
Notre campagne a été honnête, sans mensonge, à l'écoute de vos besoins, de vos préoccupations et dans le seul but de travailler pour vous et non de faire de ces élections une guerre pour gagner un siège au conseil départemental à tout prix.
Nous avons travaillé dans un souci de démocratie, alors que deux des maires nous ont refusé l’accès aux salles « publiques », pour faire nos réunions elles aussi « publiques ».
Nous ne sommes pas des politiciens prêts à tout, pour accéder à un mandat ; « nos PETITS BRAS MUSCLES » (Cf tract de nos adversaires) nous ont permis de construire nos vies : privée, publique, sociale et associative, petit à petit, avec honnêteté, sincérité et dévouement.
Nous remercions  les maires et les conseillers municipaux qui nous ont accueillis dans leurs communes, dans un souci d'échange et de construction de ce nouveau canton.
Un merci particulier à Jean-Louis COUREAU, maire de Puymirol, pour son soutien affirmé tout le long de cette campagne.
Notre progression au second tour nous a permis d'arriver en seconde position, dimanche 29 mars,à seulement 500 voix d'écart derrière les quatre maires des plus grandes villes de ce canton  qui vont cumuler des mandats déjà lourds de charge et dans une opposition non constructive.

Nous remercions enfin nos familles, nos amis pour leur soutien, tous les sympathisants qui nous ont aidés à mener cette campagne, Philippe MARULAZ, notre mandataire financier et directeur de campagne, pour son travail efficace et exemplaire ;

Nous rendons hommage à Michel ESTEBAN, conseiller général sortant, pour son travail quotidien à votre service et un hommage particulier à Françoise DECLOET suppléante , qui aura marqué ces sept dernières années de son combat pour les femmes, la laïcité, la solidarité et qui a su imposer sa voix et faire sa place dans un monde politique très masculin.

jeudi 26 mars 2015

Communiqué de Bernard Péré

Communiqué de Bernard PERE

Pour le 2ème tour des élections départementale dans le canton Sud Est Agenais il y a un risque que la droite ou l'extrême emporte cette élection.L'écologiste que je suis, de ce territoire, votera sans hésiter pour MP Monestes et P.Moussaron
Ils soutiendrons, s'ils sont élus, la majorité départementale sortante, et si je peux avoir quelques différences d'appréciation sur certains choix de cette majorité, je ne peux me résoudre à voir revenir aux affaires dans ce département la droite et à plus forte raison l'extrême droite.
D'autre part
MP Monestes et P. Moussaron, ainsi que leurs remplaçants, s'engagent clairement contre des projets coûteux et contre productifs  pour le développement de notre territoire (TAG, LGV...) fruit d'un dialogue constructif que nous comptons poursuivre. C'est de la convergence de nos idées et propositions que nous relèverons les grands défis qui nous attendent: le chemin de l'emploi passe par redonner du sens à notre économie, comme le vivre ensemble passe par la réduction urgente des inégalités. L'écologie c'est aussi cela!
Dimanche ne vous trompez pas!


Bernard Péré

Conseiller régional d'Aquitaine
Président du groupe des élus EELV
Président de la commission agriculture, agro alimentaire, forêt, mer,montagne.

lundi 23 mars 2015

Profession de foi 2ème tour


Edito Profession de foi 2ème tour

Nous remercions chaleureusement toutes les électrices et tous les électeurs qui nous ont fait confiance. Le 2ème tour s'annonce déterminant pour votre canton et votre département.

NE VOUS TROMPEZ PAS D'ELECTION ! Ce sont des élections locales.
Vous votez dimanche pour votre canton, votre village, votre campagne. Il vous faut choisir des gens de terrain, proches de vous, comme vous, pour vous représenter et vous défendre.
Alors VOTEZ pour nous, Marie-Pierre MONESTES, Patrice MOUSSARON et nos remplaçants Marie-Christine CLUCHIER et Christian DUMON.

Nous représentons la Majorité Départementale avec toutes ses sensibilités.
Aussi nous comptons sur une mobilisation maximale des électeurs qui souhaitent :
- une gouvernance équitable et solidaire,
- une politique sociale à l'écoute de tous et plus particulièrement de nos anciens et de nos enfants,
- une politique environnementale dynamique et raisonnée
- une politique agricole innovante tournée vers l'avenir

NI NOTABLES, NI POLITICIENS, nous serons à 100 % dévoués au canton pour bâtir avec vous une société laïque, juste et solidaire.

Le 29 mars, VOTEZ pour Marie-Pierre MONESTES, Patrice MOUSSARON et nos remplaçants Marie-Christine CLUCHIER et Christian DUMON.


M.P MONESTES P.MOUSSARON

Canton sud-Est Agenais résultats 1er tour

Résultats du canton au 1er tour

Binômes de candidats
Nuances
Voix
% Inscrits
% Exprimés
Elus
Mme Christine BONFANTI-DOSSAT
M. Rémi CONSTANS
UMP UDI
2 551
19,72
36,09
Ballotage*
M. Patrick COLLET
Mme Catherine LESNÉ
FN
2 283
17,64
32,30
Ballotage*
Mme Marie-Pierre MONESTES
M. Patrice MOUSSARON
DVG
2 235
17,27
31,62
Ballotage*

*Ballotage : le binôme de candidats peut accéder au 2d tour s'il le souhaite.
Nombre
% Inscrits
% Votants
Inscrits
12 936
Abstentions
5 368
41,50
Votants
7 568
58,50
Blancs
317
2,45
4,19
Nuls
182
1,41
2,40
Exprimés
7 069
54,65
93,41


vendredi 13 mars 2015

HALTE à la désinformation, HALTE aux contrevérités !

- Nos adversaires affirment:
La situation financière du Département est catastrophique en raison d’un creusement sans précédent de la dette par la Majorité Départementale.
La vérité :
La capacité de désendettement en 2014 est de 5,6 années. Pour rappel le seuil d'alerte est de 12 ans !

(*)= Capacité de désendettement = encours de la dette  / épargne brute (pour être plus parlant c'est le nombre d'années nécessaires à rembourser la dette si on arrêtait tout emprunt).

- Nos adversaires clament :
Le Département n’investit plus, les investissements se sont effondrés depuis 2008
La vérité :
De 2008 à 2010, le département a massivement investi pour finaliser d’importants projets structurants, certains d’ailleurs initiés par la majorité de droite précédente mais non financés (collège de Monflanquin, rénovation des maisons de retraites publiques, finalisation des trois rocades des villes principales,). Ainsi, sur la période 2008-2014, le Conseil général a réalisé un haut niveau d’investissement, en moyenne annuel 70 ME contre 60 ME entre 2002 et 2008 (chiffre comptes administratifs). Depuis trois ans, l’investissement est revenu à un niveau plus habituel.

- Nos adversaires proclament :
Les dépenses de fonctionnement ont explosé de près de 30% entre 2008 et 2011
La vérité :
Sur la période 2008-2013, les dépenses de fonctionnement ont bien augmenté de 28,3 % (241 M€ en 2008 contre 320 M€ en 2013). Pour autant, il s’agit principalement de dépenses contraintes, essentiellement de dépenses de solidarité : personnes âgées (APA), personnes handicapées (PCH), personnes privées d’emplois (RSA). Le vieillissement démographique et la dégradation nationale de la situation économique et sociale ont mécaniquement fait augmenter ces dépenses obligatoires dont le Conseil général ne maîtrise pas les montants (fixation nationale).
Des transferts de compétences et de personnels de l’Etat (agents du parc routier - ex DDE) ont également conduit à cette augmentation.

- Nos adversaires reprochent:
La Majorité départementale a embauché à tour de bras faisant gonfler les effectifs à un niveau exceptionnel
La vérité :
Plusieurs catégories d’agents (personnels des collèges, agents de l’ex DDE..) ont été transférées par la Loi au CG de Lot-et-Garonne.
Pour autant, par rapport aux départements démographiquement comparables, les dépenses de personnel sont inférieures de 32 % (158 euros/habitant contre 205 euros/habitant pour la moyenne de la strate, chiffres 2014 Direction générale des collectivités locales) et les dépenses d’administration générale sont, elles, inférieures de 76 %.

- Nos adversaires s'égosillent:
La majorité départementale accorde de multiples aides sociales sans aucun contrôle
La vérité :
La Majorité Départementale a mis en place dès 2008 des procédures d’évaluation et renforcé des politiques de contrôle.
- croisements systématiques de fichiers avec la Direction générale des finances publiques, l’Agence de service et de paiement, Pôle Emploi, la MSA, la CPAM, et la CARSAT.
- contrôles systématiques de multi affiliations des bénéficiaires au moyen du répertoire national
- contrôles sur pièces et contrôles sur place.
Ainsi, de 2008 à 2014, concernant le RSA près de 9 500 contrôles ont été effectués.

- Nos adversaires oublient de vous dire:
que la Majorité départementale a tout d’abord remis de l’ordre dans le fonctionnement du Conseil général, notamment en ce qui concerne le respect des procédures de passation des marchés publics. Elle a diminué le train de vie de l’institution, diminué par deux les crédits du cabinet et de la communication, soit 1,2 ME économisé chaque année (7,2 ME économisés en 6 ans sur le train de vie de l’institution).

Vous pouvez comparer dans le tableau ci-dessous la différence pour les années 2007 (mandature précédente) et 2013 (Majorité Départementale conduite par Pierre CAMANI)


2007
2013
Frais de réception
430 000
215 000
Information, publicité, communication
1 654 000
886 000
Autres dépenses de cabinet (déplacements, locations, fournitures)
409 000
202 000
Total (en €)
2 493 000
1 303 000